Qu’est-ce qu’une paroisse ?

Avant de désigner un territoire, la paroisse se définit par la communauté de fidèles qui la compose : aux termes du Code de droit canonique de 1983, elle est une « communauté précise de fidèles qui est constituée d’une manière stable dans une Église particulière, et dont la charge pastorale confiée au curé, comme à son pasteur propre, sous l’autorité de l’évêque diocésain » (canon 515).

La logique géographique de la paroisse territoire, qui prévalait depuis le concile de Trente (XVIe siècle), a donc subi un déplacement depuis Vatican II : la paroisse s’organise désormais autour de la vie d’une communauté, la nouvelle définition mettant davantage que dans le passé l’accent sur la responsabilité évangélisatrice de tous les baptisés, et non du seul clergé.

« En règle générale », cependant, la paroisse est bel et bien « territoriale », ce qui signifie qu’elle « comprend tous les fidèles du territoire donné » (can. 518) et se met au service de tous les habitants du territoire. Rome considère que les fidèles n’ont pas à se regrouper selon leurs affinités, mais à s’accueillir en voisins et en frères, manifestant ainsi la vocation « catholique » (universelle) de l’Église. La règle connaît des exceptions : là où le besoin s’en fait sentir, on peut constituer des paroisses dites « personnelles », selon les particularités des fidèles appelés à les fréquenter : rite, langue, nationalité…

Quelles sont ses fonctions ?

La paroisse doit rendre présente, visible et agissante l’Église universelle en un lieu particulier. Elle est « le dernier degré de la localisation de l’Église ; c’est, en un certain sens, l’Église elle-même qui vit au milieu des maisons de ses fils et de ses filles. » (1) Ses fonctions peuvent être regroupées en trois rubriques :

P La mission d’évangélisation (prédication, formation…). La paroisse reste le lieu privilégié de l’initiation chrétienne, aussi bien pour les adultes (catéchumènes) que pour les jeunes. À côté de la famille, de l’école et des divers mouvements, « sans monopoliser et sans uniformiser, la paroisse demeure le lieu privilégié de la catéchèse » (2).

P La célébration de la liturgie et des sacrements. La paroisse initie les fidèles à la vie liturgique, les rassemble pour la célébration régulière de l’Eucharistie et leur propose les différents sacrements et sacramentaux qui jalonnent les étapes de la vie. Elle répond aux demandes de ceux qui se sentent en marge de l’Église mais viennent la solliciter à l’occasion d’un événement personnel (mariage, funérailles…).

P Les services caritatifs et de solidarité. Comme toute l’Église, la paroisse a le souci des plus pauvres, dans son environnement proche comme dans le reste du monde. Elle rappelle à chaque fidèle le devoir de se faire le prochain de ceux qui souffrent. Selon ses effectifs et ses moyens, elle organise des services de proximité et suscite des groupes qui participent aux grands mouvements chrétiens de solidarité.

https://www.la-croix.com/Religion/Spiritualite/La-paroisse-_NG_-2011-09-09-709424

Paroisse St Martin du Sampzon |  parstmartin@wanadoo.fr  | 

Permanences: Samedi de 9h30 à 11h30; Tel: 04 75 39 79 70
Maison Paroissiale: 1, place du Général de Gaulle; 07120 Ruoms

Presbytère: 9 rue des Tournelles; 07120 Ruoms; Tel: 04 75 39 62 54; 06 36 19 11 32

  • Facebook
  • YouTube